Exuviæ sacræ constantinopolitanæ. Fasciculus documentorum minorum, ad byzantina lipsana in occidentem sæculo xiii translata. spectantium, & historiam quarti belli sacri imperijq: gallo-græci illustrantium ...

Εξώφυλλο
E. Leroux, 1904
0 Κριτικές
 

Τι λένε οι χρήστες - Σύνταξη κριτικής

Δεν εντοπίσαμε κριτικές στις συνήθεις τοποθεσίες.

Άλλες εκδόσεις - Προβολή όλων

Συχνά εμφανιζόμενοι όροι και φράσεις

Δημοφιλή αποσπάσματα

Σελίδα 386 - Un reliquaire de vermeil orné de filigranes de même matière, enrichi de plusieurs pierreries , dont le soubassement porte une plaque qui le couvre en entier comme une table, aux quatre coins de laquelle il y avait autrefois quatre petites tourelles dont il ne reste plus qu'une entière; une seconde a perdu sa flèche par le laps du temps ( l'ouvrage étant fort ancien et d'un goût gothique) ; les deux autres manquent. Il paraît que chacune avait aussi des reliques.
Σελίδα 150 - Et sicut temporibus Beati Sylvestri, Romani pontificis, a sanctse recordationis piissimo Constantino magno imperatore, per eius largitatem sancta Dei catholica et apostolica Romana ecclesia elevata atque exaltata est, et potestatem in his Hesperiae partibus largiri dignatus est, ita et in his vestris felicissimis temporibus atque nostris, sancta Dei ecclesia, id est, beati Petri apostoli germinet atque exsultet, ut omnes gentes quae haec audierint edicere valeant, '' Domine salvum fac regem, et exaudi...
Σελίδα 386 - Au milieu de cette plaque s'élève un christal carré et ciselé , qui parait être de chrislal de roche ; il est surmonté d'un ouvrage en forme de bouquet de feuilles de chêne , et aussi de vermeil dont est toute la matière de ce reliquaire, sous le pied duquel , qui est carré , et sur les quatre faces d'icelui, est gravée l'inscription en caractères gothiques.
Σελίδα 342 - Hesseln, ne saurait laisser de doute à cet égard. « La troisième Chapelle est appelée le Trésor. Elle est souterraine et bien claire. On y descend par un escalier de pierres de taille de vingt marches, de quatre pieds de long. C'est dans cette chapelle qu'on garde une très belle croix d'or de ducat du poids d'environ quatorze marcs, dont le montant est long d'un pied et demi, le travers d'environ un pied et la largeur de l'un et de l'autre est de quatre travers de doigt. Au bout de cette croix...
Σελίδα 342 - Seigneur. Une montagne ou calvaire de vermeil sert de piédestal à cette croix au bas de laquelle on voit à genoux le duc Jean de Bourbon et la duchesse Jeanne de France, sa femme, avec leurs couronnes et habits de cérémonie. Le haut de ce calvaire est fait en pointe et comme -une colonne torse percée au bout, où est plantée la croix d'or. Cette colonne est embrassée d'un côté par la Magdelaine qui...
Σελίδα 300 - ... exquis : une charnière, qu'on distingue encore, malgré un resoudage ancien, et un petit trou très apparent, à la partie supérieure, où était assurément attaché un anneau, sont les preuves les plus évidentes de sa destination première. L'abbé Girold l'emporta, certainement ainsi suspendu à son cou, dans son abbaye, où, très probablement, fut exécuté le pied d'argent doré qui supporte aujourd'hui le médaillon.
Σελίδα 238 - Firmin, évesque et martyr. Il a de hauteur un pied sept pouces et demy et de largeur un pied quatre pouces. Il est travaillé à la grecque, avec de la marqueterie et des émaux et enrichy de part et d'autre de nombre de reliques et de figures de divers saints, dont les noms sont écrits. D'un...
Σελίδα 320 - Sainte-Chapelle un anneau de fer, inscrit tout d'abord sous le nom de Carquan. Mais la lettre de cession des reliques de Constantinople par Baudouin à saint Louis, compte au nombre des reliques « cathenam etiam, sive vinculum ferreum, quasi in modum annuli factum, quo creditur idem Dominus noster fuisse ligatus '.
Σελίδα 378 - H 13 14 15 16 22 17 18 19 20 26 21 23 24 30 25 27 28 29 Par contre, il est difficile d'y lire l'inscription générale, qui court sur les biseaux du cadre, et se perd dans l'ombre du biais de ces biseaux. Mais, grâce à l'obligeance de M. Chalandon, j'ai pu en avoir un estampage, dont je donne ici le développement (pi. X). De cruce qui queres, lege ! lude presbiter hères Clepsit eam, navem scandens. Auramque suavem Dam peciit, pestis nautis venit obvia mestis. Rosit at ilie manus proprias, quia...
Σελίδα 151 - Silvestrio patri nostro, summo pontifici et universali urbis Romae papae, et omnibus eius successoribus pontificibus, qui usque in finem mundi in sede beati Petri erunt sessuri, atque de...

Πληροφορίες βιβλιογραφίας