Molière musicien: notes sur les oeuvres de cet illustre maître, et sur les drames de Corneille, Racine, Quinault, Régnard, Montluc, Mailly, Hauteroche, Saint-Évremond, Du Fresny, Palaprat, Dancourt, Lesage, Destouches, J.-J. Rousseau, Beaumarchais, etc.; où se mêlent des considérations sur l'harmonie de la langue française, Τόμος 2

Εξώφυλλο
Castil-Blaze, 1852 - 542 σελίδες

Αναζήτηση στο βιβλίο

Περιεχόμενα

Άλλες εκδόσεις - Προβολή όλων

Συχνά εμφανιζόμενοι όροι και φράσεις

Δημοφιλή αποσπάσματα

Σελίδα 227 - Celui qui règne dans les cieux, et de qui relèvent tous les empires, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons...
Σελίδα 509 - Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain *. Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse, Et ne vous piquez point d'une folle vitesse.
Σελίδα 18 - DANSER Lorsqu'on a des personnes à faire parler en musique, il faut bien que, pour la vraisemblance, on donne dans la bergerie. Le chant a été de tout temps affecté aux bergers ; et il n'est guère naturel, en dialogue, que des princes ou des bourgeois chantent leurs passions.
Σελίδα 324 - Il n'ya pas moins d'éloquence dans le ton de la voix, dans les yeux, et dans l'air de la personne, que dans le choix des paroles.
Σελίδα 194 - Alme Sol, curru nitido diem qui promis et celas aliusque et idem nasceris, possis nihil urbe Roma visere maius.
Σελίδα 331 - Il faut que je vous conte une petite historiette, qui est très vraie, et qui vous divertira. Le roi se mêle depuis peu de faire des vers; MM.
Σελίδα 409 - J'entendais autour de moi un chuchotement de femmes qui me semblaient belles comme des anges, et qui s'entredisaient à demi-voix: Cela est charmant, cela est ravissant; il n'ya pas un son là qui ne parle au cœur.
Σελίδα 531 - Les deux instruisent la terre A révérer leur auteur : Tout ce que leur globe enserre Célèbre un Dieu créateur. Quel plus sublime cantique Que ce concert magnifique De tous les célestes corps ! Quelle grandeur infinie ! Quelle divine harmonie Résulte de leurs accords ! De sa puissance immortelle Tout parle , tout nous instruit.
Σελίδα 279 - J'ai bien à vos dépens jusqu'ici plaisanté , Quand , sous le masque heureux qui vous donnait le change , Je vous faisais chanter des vers à ma louange. Voilà de vos arrêts , messieurs les gens de goût ! L'ouvrage est peu de chose, et le seul nom fait tout. Oh ça, laissons donc là ce burlesque hyménée : Je vous remets la foi que vous m'aviez donnée.
Σελίδα 224 - Voici les lyriques, que je méprise autant que j'estime les autres, et qui font de leur art une harmonieuse extravagance.

Πληροφορίες βιβλιογραφίας