Œuvres completes de Voltaire, Τόμος 36

Εξώφυλλο
la Société Littéraire-typographique, 1785
 

Τι λένε οι χρήστες - Σύνταξη κριτικής

Δεν εντοπίσαμε κριτικές στις συνήθεις τοποθεσίες.

Άλλες εκδόσεις - Προβολή όλων

Συχνά εμφανιζόμενοι όροι και φράσεις

Δημοφιλή αποσπάσματα

Σελίδα 47 - Si le ciel vous a assez aimés pour vous faire voir la vérité, il vous a fait une grande grâce ; mais est-ce aux enfants qui ont eu l'héritage de leur père de haïr ceux qui ne l'ont...
Σελίδα 79 - ... contentent de la lumière de ton soleil ; que ceux qui couvrent leur robe d'une toile blanche pour dire qu'il faut t'aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire; qu'il soit égal de t'adorer dans un jargon...
Σελίδα 79 - Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, et employons l'instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam...
Σελίδα 78 - ... point nos calamités. Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau...
Σελίδα 78 - Ce n'est donc plus aux hommes que je m'adresse; c'est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes, et de tous les temps : s'il est permis à de faibles créatures perdues dans l'immensité, et imperceptibles au reste de l'univers, d'oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature; que ces erreurs...
Σελίδα 267 - Il ferait devenu certainement un excellent officier : il étudiait la guerre par principes ; il avait fait des remarques fur quelques ouvrages du roi de Pruffe & du maréchal de Saxe , les deux plus grands généraux de l'Europe.
Σελίδα 38 - JESUS ayant faim le matin , approcha d'un figuier où il ne trouva que des feuilles , car ce n'était pas le temps des figues : il maudit le figuier qui fe fécha auffitôt.
Σελίδα 73 - Je vais plus loin : je vous dis qu'il faut regarder tous les hommes comme nos frères. « Quoi! mon frère le Turc? mon frère le Chinois? le Juif? le Siamois? — Oui, sans doute; ne sommes-nous pas tous enfants du même père, et créatures du même Dieu?
Σελίδα 101 - Marc-Antoine, que je trouvai assis tout seul dans la boutique, et fort. rêveur, pour le prier d'aller acheter du fromage de Roquefort. Il était ordinairement le pourvoyeur pour cela, parce qu'il s'y connaissait mieux que les autres ; je lui dis donc : «Tiens, va acheter du fromage de Roquefort, voilà de l'argent pour cela, et tu rendras le reste à ton père; » et je retourne dans ma chambre joindre le jeune homme Lavaisse, que j'y avais laissé.

Πληροφορίες βιβλιογραφίας