Atti del V Congresso internazionale di filosofia, Napoli 5-9 maggio 1924: promosso della Società filosofica italiana pel settimo centenario della fondazione della R. Università di Napoli. A cura del segretario generale, Guido della Valle

Εξώφυλλο
Guido Della Valle
Società Anonima Editrice Francesco Perrella, 1925 - 1183 σελίδες
0 Κριτικές
Οι αξιολογήσεις δεν επαληθεύονται, αλλά η Google ελέγχει και καταργεί ψευδές περιεχόμενο όταν το εντοπίζει

Αναζήτηση στο βιβλίο

Τι λένε οι χρήστες - Σύνταξη κριτικής

Δεν εντοπίσαμε κριτικές στις συνήθεις τοποθεσίες.

Περιεχόμενα

NOWAK Josef Reichenberg Grundriss einer ethischen Gravitationstheorie
182
VILLA Guido R Università di Pavia Le scienze morali ed il concetto di
202
CHIAPPELLI Alessandro R Università di Napoli Il problema conoscitivo
230
BIZZARRI Romualdo Siena Conception théistique dans la culture contem
263
DENTICE DACCADIA Cecilia R Istituto di Magistero Superiore di Mes
275
GEBHARDT Carl Frankurt am Main Spinozismus und Religion
286
VON GLASENAPP Helmuth Universität Berlin Die Philosophie der
295
MANACORDA Guido R Università di Napoli Dio e il Cosmo
302
MONTALTO Francesco R Liceo Genovesi di Napoli Due concezioni anta
304
PINCHERLE Alberto Roma Paganesimo e Cristianesimo
324
RENDA Antonio R Università di Napoli Presupposti intellettualistici
334
VALLI Luigi R Università di Roma Il rito della cremazione e lo spiritua
340
DE TOURTOULON P Université de Lausanne La Philosophie du Droit
349
CARLO Eugenio Università di Camerino Diritto e Forza
358
LEVI Alessandro R Università di Parma Su loggetto del rapporto giuridico
370
PÉRITCH Jivoïn Université de Beograd Des deux éléments mal et bien
380
RODRIGUEZ Alberto Universidad de Buenos Aires La Filosofia del
392
SAUER Wilhelm Universität Königsberg Der gegenwärtige Stand und
411
MARCOLONGO Roberto Università di Napoli Fra relativisti ed antirelativisti
419
CARTAN Élie Université de Paris La théorie de la relativité et les espaces
427
GIANFRANCESCHI Giuseppe Pontificia Accademia delle Scienze di Roma
436
LA ROSA Michele Università di Palermo La teoria della relatività di fronte
454
LÉMERAY E M Antibes Lélectromagnétisme et la relativité génerale
464
MUSATTI Cesare Università di Padova La realtà delle grandezze spaziali
477
NORDMANN Charles Observatoire astronomique de Paris Einstein on Bergson?
488
G R Istituto Magistrale di Genova La verità scientifica
590
DRIESCH Hans Universität Leipzig Das Organische im Lichte der Philo
615
VIDAL Antonio Sociedad científica argentina Buenos Aires La crisis de
625
DEL GRECO Francesco Direttore del Manicomio di Aquila Il significato
631
BIANCHI Leonardo Università di Napoli Contributo alla conoscenza
648
CLAPARÈDE Édouard Université de Génève La définition de la volonté
661
DEL GRECO Francesco Direttore del Manicomio di Aquila Sulla possibi
674
DE STEFANO Antonietta Dottoressa in Filosoha Napoli Le osmosi nella
683
e KIESOW Federico Università di Torino I fenomeni eidetici e la pretesa
686
LEVI BIANCHINI M Direttore del Manicomio di Teramo La simbolistica
692
MOURGUE Raoul Médecin des Asyles Nîmes Méthode cartésienne et con
698
PATINI Ettore Università di Napoli Su di una presunta antitesi fra cono
715
SAFFIOTTI Umberto Università di Palermo Criterii di prevedibilità degli
721
BOCCACCIA Epimede Colonnello R Scuola di Guerra Torino Pedagogia
733
CROCIONI Giovanni R Provveditore agli studii per le Marche Ancona
748
DELLA VALLE Guido Università di Napoli La filosofia dei Valori asso
761
MARTINOFUSCO Mario Direttore della Rivista di Antichità classica
782
FERRETTI Giovanni R Provveditore agli studii per gli Abruzzi Aquila 11
792
MARESCA Mariano R Università di Pavia Levoluzione della teoria
799
Thomas pag
1018
AUTORE Michele Almo Collegio dei Teologi di Napoli Lintelletto fidei
1038
ܞ LIEBERT Arthur Kantgesellschaft Berlin Dogmatismus und Kritizismus
1066
BLONDEL Maurice Université dAix Pourquoi la philosophie de Maine
1093
GEMELLI Agostino Rettore dellUniversità Cattolica di Milano Il signifi
1183

Άλλες εκδόσεις - Προβολή όλων

Συχνά εμφανιζόμενοι όροι και φράσεις

Δημοφιλή αποσπάσματα

Σελίδα 324 - Que si quelqu'un, après avoir reconnu publiquement ces mêmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu'il soit puni de mort ; il a commis le plus grand des crimes : il a menti devant les lois.
Σελίδα 577 - C'est qu'il n'est que l'affirmation de la puissance de l'esprit qui se sait capable de concevoir la répétition indéfinie d'un même acte dès que cet acte est une fois possible.
Σελίδα 152 - D'autre part, la matière provoque et rend possible l'effort. La pensée qui n'est que pensée, l'œuvre d'art qui n'est que conçue, le poème qui n'est que rêvé, ne coûtent pas encore de la peine ; c'est la réalisation matérielle du poème en mots, de la conception artistique en statue ou tableau, qui demande un effort.
Σελίδα 324 - Le droit que le pacte social donne au souverain sur les sujets ne passe point , comme je l'ai dit, les bornes de l'utilité publique (i).
Σελίδα 324 - Il ya donc une profession de foi purement civile dont il appartient au souverain de fixer les articles, non pas précisément comme dogmes de religion, mais comme sentiments de sociabilité sans lesquels il est impossible d'être bon citoyen ni sujet fidèle.
Σελίδα 15 - ... en sorte qu'on imagine un tout duquel on pense être seulement une partie, et que la chose aimée en est une autre. Comme, au contraire, en la haine on se considère seul comme un tout entièrement séparé de la chose pour laquelle on a de l'aversion./ ART.81.
Σελίδα 152 - L'effort est pénible, mais il est aussi précieux, plus précieux encore que l'œuvre où il aboutit, parce que, grâce à lui, on a tiré de soi plus qu'il n'y avait, on s'est haussé au-dessus de soi-même.
Σελίδα 173 - Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement , Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Σελίδα 691 - Ainsi, vous verrez un fou qui, s'imaginant être roi, prétend, par une juste conséquence, être servi, honoré et obéi selon sa dignité. D'autres qui ont cru être de verre ont pris toutes les précautions nécessaires pour empêcher leur corps...
Σελίδα 324 - Or, il importe bien à l'État que chaque Citoyen ait une Religion qui lui fasse aimer ses devoirs ; mais les dogmes de cette Religion n'intéressent ni l'État ni ses membres qu'autant que ces dogmes se rapportent à la morale et aux devoirs que celui qui la professe est tenu de remplir envers autrui.

Πληροφορίες βιβλιογραφίας